Cercle de Judo de Neuilly


< | >

Quelques principes pour la reprise du judo

Publié le 15 mai 2020 par

Au moment où nous démarrons les inscriptions pour la saison 2020-2021, nous souhaitons partager quelques éléments sur les principes qui guideront la reprise du judo.

Un plan de reprise d’activités a été élaboré par notre fédération afin de permettre la reprise du judo en toute sécurité dès lors que cela sera autorisé par les pouvoirs publics. Ce plan vise à accompagner les clubs dans la mise en place de mesures permettant de garantir la sécurité sanitaire de chacun et de contenus pédagogiques adaptés. Il est conçu pour permettre une reprise progressive dans le temps et contient 4 protocoles correspondant à des niveaux de vigilance différents suivant la situation sanitaire à un moment donné et les contraintes correspondantes imposées par le gouvernement.

Les mesures proposées dans ce plan concernent notamment :

- l’hygiène spécifique à respecter par les pratiquants et les enseignants,

- le nettoyage des tatamis,

- la circulation des judokas et accompagnants hors du tapis,

- les règles pour l’organisation des cours proprement dite.

La pratique du judo sera adaptée suivant le niveau de vigilance. Au niveau 4 correspondant à la vigilance la plus élevée, l’ensemble des gestes barrières seront mis en œuvre, y compris le port du masque pour les publics concernés, et la distanciation sociale. A ce niveau 4, une surface de 8 m2 – 4 tatamis – sera dédiée à chaque pratiquant tout au long d’une séance. Il existe en judo des formes d’entraînement spécifiques - répétition de techniques seul, travail avec mannequin, chutes, travail sur les déplacements et la mobilité, etc - qui peuvent se pratiquer seuls. Ceux sont de telles formes d'entraînement qui seraient mises en oeuvre au niveau 4 et il n’y aurait aucun exercice à 2. Ces formes de travail seraient ensuite progressivement enrichies aux niveaux de vigilance inférieurs, décrétés suivant l’évolution de la situation sanitaire dans le pays, pour revenir progressivement à une pratique complète du judo.

Nous travaillons actuellement au CJN à la déclinaison pratique de ces mesures afin d’être prêt le jour venu et nous ne manquerons pas de communiquer plus précisément sur les dispositions prises, les consignes à respecter par les pratiquants et accompagnants, et les contraintes si des modifications d’organisation des séances en termes de durée ou d’effectif devaient être mises en place par exemple.

Le judo se caractérise par un aspect très codifié et une importance très grande accordée au respect de l'autre, de l'enseignant et des règles en général. Et où tout se passe dans un espace encadré, le tatami, sous l'œil vigilant de l'enseignant. Aussi nous pensons être plutôt bien préparés à la mise en place de nouvelles règles liées au contexte et probablement plus que dans bien des activités de la vie sociale, sportives ou autres.

En bref ce ne sera pas nécessairement au début « tout le judo », mais tout de même « du judo », pratiqué dans des conditions de sécurité sanitaires ad-hoc et qui permettra la pratique d’une activité physique bien sûr, tout en continuant de progresser en judo et de poursuivre le travail éducatif mené auprès des jeunes autour des valeurs de notre discipline.

A très bientôt sur nos tatamis nous l’espérons.

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.